À savoir

Top des artistes à ne pas louper durant le festival Atlas Electronic

Par: Camille CHATAIGNIER  

EVENEMENT Du 29 août au 2 septembre prochains, l’Atlas Electronic revient à la Villa Janna. Et cette quatrième édition ne devrait pas faillir à sa réputation puisque l’ambiance s’annonce encore une fois, intimiste et la programmation, très éclectique. Concerts de rap, DJ’s sets, musique fusion, gnaouas… L’occasion de faire un tour du monde musical et de découvrir différentes cultures. Made in Marrakech vous liste quelques concerts à ne surtout pas manquer durant le festival.

Tarwa N Tiniri

Tout droit venu du Sahara, ce jeune groupe réinvente l’histoire de la culture Amazighe et perpétue leurs traditions. Basé sur la musique de leur région, le groupe s’inspire également des sons traditionnels amazoniens, de tons nord-africains et de « musique du monde » comme le jazz, le reggae, le gnaoua et bien sûr, le blues, qu’il affectionne tout particulièrement. Ou comment découvrir l’art de la fête du désert !


Re:Boot

RE:BOOT est un collectif d'artistes, de designers, de chercheurs, de DJs et de promoteurs originaires de Hambourg, Francfort et Berlin. RE:BOOT travaille en étroite collaboration avec AMA, la plus grande archive musicale africaine d'Europe. C’est en 2016 que l'AMA a lancé le plus grand projet de numérisation de musique africaine de l'histoire avec RE:BOOT comme partenaire. Ils essaient ainsi de diffuser les connaissances et la musique qui ont été recueillies à travers des sets éclectiques.


Les rappeurs Issam et Dollypran

Le rap marocain s’est fait une place de choix sur le devant de la scène, notamment grâce aux rappeurs Issam et Dollypran. Avec un clip visionné plus de 10 millions de fois sur Youtube, Issam a conquis son public. Il vient récemment de signer avec Universal et nous présentera, son flow bien taillé. Quant à Dollypran, il s’est également imposé sur la scène marocaine en peu de temps et il compte bien mettre le feu à l’Atlas Electronic.


Penny Penny

Musicien et homme politique Sud-Africain, Penny Penny est connu pour avoir démocratisé la musique et la culture Tsonga (ou Shangaan). Un son plutôt disco, fusionné avec de la House music contemporaine venant des Etats-Unis et des chansons enregistré en Xitsonga, un dialecte régional qu’il souhaitait mettre sur le devant de la scène internationale. Le résultat est solaire et parfait pour lancer une bonne journée !


James Holden et Maalem Houssam Guinia

En 2014, James Holden associait pour la toute première fois son travail de synthétiseur modulaire au style traditionnel marocain Gnaoua, grâce au Maalem Mahmoud Guinia. Depuis le décès de son père, Houssam Guinia a repris la tête du groupe et donc la collaboration avec James Holden. Ensemble, ils nous proposent une musique fusion et une sensation hypnotique hors du commun.


Polyswitch

Figure emblématique de la scène marocaine, Mohcine Zouitina, aka Polyswitch, est un DJ et producteur marocain né à Casablanca. Puisant son inspiration dans la scène de Detroit et Chicago, il est l'un des rares DJ marocains à mixer encore avec des vinyles. Ce virtuose des platines délivre une musique entre house et techno, mélodieuse, précise et efficace.


Une chose est sûre, il y en aura pour tous les goûts à l’Atlas Electronic !


Pratique :

Plus d’information, programme et line-up : https://atlas-electronic.com/
Achat des tickets pour les résidents : ICI 
Achat des tickets pour les non-résidents : ICI