Actus, Lieu, À savoir, Culture

Ouverture du nouveau Musée National du Tissage et du Tapis Dar Si Said

Par: Sara BOUISRI  

NOUVEAUTE Après plusieurs mois de travaux colossaux, le plus ancien musée de Marrakech, le musée Dar Si Said, a rouvert ses portes au public le 28 juin. Un joyau architectural et culturel reconverti en  “Musée National du Tissage et du Tapis” nouvelle génération.

Conformément à la stratégie de rénovation des musées, La Fondation Nationale des Musées (FNM) a lancé un projet de restauration et de réhabilitation unique pour le mythique musée Dar Si Said, renommé «Musée National du Tissage et du Tapis ». En effet, La Fondation Nationale des Musées (FNM) décide de reconvertir le lieu en un véritable patrimoine culturel exposant des tapis de toutes les régions marocaines, afin de mettre en lumière l’art ancestral des artisans. Un thème qui est parfaitement en cohérence avec le bâtiment historique en vue de sa structure, de sa localisation et de son histoire. Ancien palais construit à la fin du XIXème siècle en plein coeur de la médina, Dar Si Saïd fut par la suite transformé en un Musée “d’art ancien et des ateliers d’artisans” lotit avec le Service de l’artisanat.

Ainsi, selon les mots du président de la FNM Mehdi Qotbi, cette grande stratégie de réhabilitation va permettre de rendre le musée “plus accueillant et plus attractif pour inciter les Marocains à découvrir leur propre patrimoine tout en enrichissant la palette des offres touristique” et de lui redonner le “rayonnement qu’il mérite”.

Le tapis dans toute sa splendeur

Pour valoriser au mieux la richesse de l’art du tissage et du tapis, le nouveau musée, a été divisé en deux grands axes.  La visite s’ouvre d’abord sur une section qui montre “la richesse et la diversité du tissage marocain”. À la fois rurales et citadines, les créations du premier axe présentent des tissages (caftans, sacs, babouches, handira, djellaba…) d’hier et d’aujourd’hui prenant leur source dans différents supports comme le velours, la soie, le brocart, le cuir…. Afin d’agrémenter l’exposition, ces collections sont assorties à des objets : bijoux, accessoires apparat féminin, armes, objets du quotidien… appartenant aux collections de la FNM.