Culture

Marrakech, première ville africaine à accueillir La Foire d’Art Contemporain 1-54

Par: Camille CHATAIGNIER  

CULTURE C’est une première depuis sa création, la Foire d’Art Contemporain Africain 1-54 aura bien lieu sur le continent africain. Après Londres et New-York, c’est la ville ocre qui a été choisie pour accueillir les œuvres de plus de 60 artistes africains ou de la diaspora. Du 24 au 25 février 2018, les férus d’art et les curieux pourront visiter l’exposition qui se déroulera dans le prestigieux hôtel de La Mamounia.

C’est décidé, la Foire d’Art Contemporain Africain 1-54 fait un retour aux sources et a décidé de poser ses bagages à Marrakech pour son édition 2018 ainsi que pour les suivantes ! Créée en 2013 par Touria El Glaoui, fille de l’artiste marrakchi Hassan El Glaoui, cette manifestation dédiée à la promotion de l’art contemporain d’Afrique et de la diaspora avait jusque-là, rencontré un vif succès dans les villes de Londres et de New-York. C’est désormais la ville ocre qui s’apprête à recevoir les œuvres de plus de 60 artistes reconnus et émergents, réunis par 17 galeries, venues de neuf pays différents.


On retrouvera parmi les exposants des artistes en solo comme le Béninois Dominique Zinkpé ou encore le Burkinabé Sory Sanlé, mais aussi des galeries marrakchies et casablancaises avec The Voice Gallery ou L’Atelier 21. Des galeries européennes et américaines feront également le déplacement afin de présenter leurs artistes issus de la diaspora. Enfin, attirées par l’événement, plusieurs institutions marrakchies comme le Musée Yves Saint Laurent, la Fondation Montresso ou encore le Musée d’Art Contemporain Africain Al Maaden, prévoient de se joindre à cet événement, en proposant des projets spéciaux, encore tenus secrets. Et que les passionnés d’art se réjouissent, non seulement, ils pourront admirer ces œuvres d’art mais en plus, ils pourront interagir avec les artistes à l’occasion de forums, débats et conférences, aux côtés des commissaires d’exposition et autres personnalités culturelles présentes. Tous à vos agendas !

Photo : DR