Communiqué

Mandarin Oriental Marrakech accueille le Chef doublement étoilé Kei Kobayashi

COMMUNIQUE Les rendez-vous gourmets du Mes’Lalla au Mandarin Oriental, Marrakech continuent de recevoir la crème de la gastronomie pour le plus grand plaisir des épicuriens et fins gourmets. Ainsi, les samedi 30 et dimanche 31 mars prochains, c’est le célèbre Chef Kei Kobayashi qui ravira les palais des hôtes.

Au cours des deux diners, le Chef doublement étoilé au Guide Michelin présentera sa cuisine traditionnellement française exécutée avec une précision japonaise. Il mêle ainsi la sensibilité de deux mondes, et ses influences culturelles sans jamais dénaturer l’essence même des plats. Le fait qu’il sélectionne les meilleurs produits que la nature offre, dans le respect des saisonnalités, contribue depuis toujours à son succès.

La cuisine de Kei Kobayashi reflète la dextérité, la précision et la rigueur de ses gestes avec lesquels il transforme les matières premières en véritables chefs d’œuvres gustatifs. Sa technique de virtuose et l’harmonie des saveurs, des textures et des couleurs créent indubitablement de délicieux souvenirs.

Les samedi 30 et dimanche 31 mars, Kei Kobayashi proposera un menu exclusif au prix de 1 280 Dh par personne hors boissons. Réservations conseillées et selon disponibilités.

Renseignements et réservations au +212 5 24 29 89 03 ou sur [email protected]

À propos de Kei Kobayashi

Né dans une famille de chefs, Kei Kobayashi est admiratif de la cuisine française depuis son plus jeune âge, fasciné par le riche terroir de cette gastronomie mais aussi par son raffinement et son élégance. En décembre 1998, Kei pose ses valises à Paris et rejoint les brigades de nombreux établissement étoilés afin de parfaire son apprentissage. C’est donc auprès de grands noms de la gastronomie française tels que Gilles Goujon (3 étoiles Michelin) ou encore Michel Husser (2 étoiles Michelin) que le grand Chef en devenir observe, teste et parfait sa technicité. En 2003, il rejoint le restaurant Alain Ducasse au Plaza Athénée Paris (3 étoiles) sous la direction de Jean-François Piège puis de Christophe Moret. Durant ces années d’apprentissage, naît l’idée d’ouvrir son propre restaurant, rêve qu’il réalise en 2010.