Lieu

Les (nouvelles) initiatives éco responsables à Marrakech

Par: Giulia PIUMI  

GREENPOWER Depuis la COP 22 qui s’est tenue à Marrakech en 2016, les projets verts se sont multipliés dans la ville ocre. Que ce soit dans le secteur de la restauration, du transport, de l’éducation ou même de la mode, de plus en plus d’initiatives locales éco responsables fleurissent un peu partout.

À l’instar de la mairie qui a mis en place de nombreux équipements verts dans la ville, comme les bus électriques ou encore l’éclairage public à l’énergie solaire, on voit désormais naître un peu partout des initiatives éco responsables de la part des acteurs locaux. L’écologie est au cœur de toutes les préoccupations, et ce dans tous les secteurs :

Le tourisme

Premier secteur économique de Marrakech, le Tourisme se doit de montrer l’exemple. Ses acteurs sont de plus en plus nombreux à se pencher sur la question de la protection de l’environnement :

Jnane Tihihit

Située près du lac Lalla Takerkoust, cet écolodge / ferme d’hôtes a conservé l’architecture et les traditions de la campagne Marrakchie. Ici on vit au rythme de la nature, entouré de potagers et d’animaux de la ferme. Au delà des habitations écologiques (tout confort) qui consomment peu d’énergies, et d’une cuisine biologique et de saison, Jnane Tihihit s’engage également socialement en offrant à son personnel des contrats d’emplois et de sécurité sociale.


Terre des Étoiles

Créer une oasis en plein désert, tel était à la base le pari fou de Pierre-Yves Marais, le fondateur de Terre des Étoiles dans le désert d’Agafay. 4 ans plus tard, la réalité a dépassé le rêve : au-delà des tentes berbères tout confort et de ses bassins-piscine, le camp est maintenant doté d’un potager bio, sorti de terre grâce aux principes de la permaculture. L’établissement a même été nominé en mars 2019 aux HOTEL & LODGE AWARDS dans la catégorie "Meilleurs hôtels éco-responsables".


Côté activités et divertissement, on sent également une volonté d’offrir aux touristes et aux locaux des alternatives vertes :

Oasiria

Depuis sa création en 2005, le parc aquatique Oasiria a mis la priorité sur la gestion intelligente et le non gaspillage de l’eau dans cette région aride. L’eau des piscines est ainsi récupérée, filtrée et réutilisée pour l’arrosage des jardins pendant la nuit pour éviter l’évaporation. Au delà de la gestion de l’eau, le parc est également engagé socialement avec la formation et l’éducation du personnel des douars alentours, ainsi que sur le traitement des déchets avec une politique de limitation des déchets, de tri sélectif et de réutilisation des déchets organiques pour le composte.


Atlas Sport

Pour découvrir la ville ou la région de la manière la plus écolo possible, pensez au vélo ! VTT, vélos électriques, de course ou pour enfants et accessoires sont disponibles à la location et à la vente chez Atlas Sport. L’établissement propose aussi une sélection d’excursions et de tours dans la médina, la Palmeraie ou encore le Haut-Atlas.


La restauration / l’alimentaire

«  Directement du potager à l’assiette » semble être un nouvel argument de poids dans les restaurants de la ville ocre. En effet, de nombreux restaurants se fournissent désormais directement chez les producteurs locaux, estampillés « bio » bien sûr.

La Ferme Berbère

Cette petite maison d’hôtes située sur la route de l’Ourika, la Ferme Berbère,  a obtenu le label « Clé Verte ». Tous les plats proposés sont élaborés à partir des fruits et légumes de leur potager bio. Après un bon déjeuner et quelques plongeons dans la piscine, vous pourrez aller visiter le potager et voir les animaux de la ferme, de l’autre côté de la route.


Ayaso

Ce concept-store situé au cœur de Guéliz est un espace dédié aux produits issus de l’Agriculture Biologique. Le concept-store regroupe un restaurant végétarien, un bar à jus, une épicerie alimentaire et cosmétique bio, et un centre de conférences et ateliers bien-être. Ayaso propose également chaque samedi un Marché Fermier « De la graine à l’assiette », afin de permettre aux marrakchis de se rapprocher des producteurs de la région de Marrakech et de se sensibiliser aux bénéfices de manger local.


Gaïa

Toujours au Guéliz, Gaïa, véritable cantine végétarienne vous propose chaque jour une carte différente en fonction des arrivages de fruits et légumes de saison, cultivés au Champ Perché, sa propre ferme labellisée « Bio Maroc » située sur la route de l’Ourika.


La Famille

Du côté de la médina, le restaurant La Famille propose une carte végétarienne et délicieuse qui change tous les jours en fonction du marché. En plus de cela vous pourrez déguster vos plats dans un cadre enchanteur : un petit jardin méditerranéen, où fleurissent orangers et bougainvilliers.


Côté épiceries, on compte désormais de plus en plus d’acteurs aux quatre coins de la ville :

Organic Square à Sidi Ghanem

Cette jolie initiative créée par Chantal et Adil vous propose des produits frais, de saison et à des prix raisonnables puisque distribués en circuit court. La boutique de Sidi Ghanem vous propose des fruits et légumes issus du potager, en vrac ou directement en paniers, ainsi qu’une sélection d’éco-produits comme une sélection de produits sans gluten. Pour les plus pressés d’entre nous, on peut également commander ses paniers de fruits et légumes directement sur leur site internet.

Organic Square porte également une attention toute particulière sur la non production de déchets en vendant en vrac et non dans des emballages plastiques et en regroupant ses livraisons par quartier pour éviter le transport inutile.


Green Village

Cela faisait longtemps qu’on attendait une épicerie bio digne de ce nom au Guéliz, Green Village l’a fait ! Après Casablanca et Rabat, le grand marché bio s’est enfin installé à Marrakech avec ses 4000 produits multimarques Bio, dont un tiers de produits marocains, des produits frais et de l’épicerie sèche.

« Toutes les grandes marques internationales Bio indépendantes auxquelles se sont habitués les consommateurs côtoient les produits frais, les produits du terroir certifiés « Bio Maroc », de diverses régions, ainsi que les produits transformés. » expliquent Zineb Laghzaoui et Slim Kabbaj, les fondateurs.


La mode, la déco et les cosmétiques

Si l’éco-fashion est encore un peu en retard à Marrakech, les secteurs de la beauté et de la déco se préoccupent de plus en plus de l’environnement et des produits utilisés.

Alinfini

La créatrice Sandrine Dole a créé en 2012 cette marque qui recycle les ceintures de sécurité des voitures ou des avions en de magnifiques accessoires de mode : sacs, cabas, pochettes… Le résultat est résolument chic, et en plus il respecte l’environnement !


Atelier 44

Atelier 44 est le premier concept store beauté qui privilégie les ingrédients naturels et biologiques à Marrakech. Sa fondatrice Ouafae sélectionne avec soin les marques proposées pour vous offrir des produits naturels, sans additifs nocifs pour la santé. Ses coachs beauté vous proposent également un diagnostic de peau pour vous offrir des soins encore plus personnalisés.


Huilarôme

La marque marocaine de produits cosmétiques mise exclusivement sur le bio et les produits naturels. Au delà des matières premières 100% naturelles extraites pour la plupart du terroir marocain, leurs produits sont également garantis cruelty-free et bénéficient de la certification ISO 22716 relative aux bonnes pratiques de fabrication.


Côté Bougie

Le respect de l’environnement a toujours été au cœur des préoccupations de la marque marocaine Côté Bougie. Leurs bougies sont fabriquées en cire de soja garantie sans OGM, sont agrémentées d’une mèche 100% coton et les parfums naturels sont élaborés avec une grande maison de Grasse dans le sud de la France. Ils n’utilisent que des matières premières certifiées Union Européenne et des verres recyclés.


Les transports

Le secteur des transports commence lui aussi à amorcer le virage écologique. Après les bus électriques mis en service par la ville en 2016, on a pu observer de nouveaux moyens de transports écologiques dans la ville ocre :

Medina Bike

Lancé à l’occasion de la COP22 à Marrakech, soutenu par l’ONUDI, le GEF et mis en place par le ministère délégué chargé de l’environnement du Royaume du Maroc, MEDINA BIKE est le 1er système de vélos en libre-service installé en Afrique ! 300 vélos et une dizaine de stations disponibles 24h/24 et 7j/7 à votre disposition. Enfourchez un vélo et rendez vous à une réunion, un dîner, ou visitez simplement une nouvelle partie de la ville.


L’éducation

Parce que la protection de l’environnement passera aussi et surtout par les générations futures, de nombreuses écoles intègrent désormais dans leur cursus l’apprentissage de la permaculture.

Mycelium, l’école alternative d’Aurélia Tazi

Aventurière, auto-entrepreneuse et amoureuse de la nature, Aurélia Tazi crée en 2018 Mycelium, une école alternative entourée de nature sur le site de sa pépinière à 7km au sud de Marrakech.

Une école offrant à ses élèves des expériences artistiques, responsables, créatives, intellectuelles, culturelles, scientifiques, sportives, littéraires, poétiques, écologiques et sociales, afin de leur donner accès à des compétences qui feront sens dans leur vie présente et future.

D’autres écoles se sont également tournées vers la permaculture : Montessori, le groupe scolaire OSUI Jacques Majorelle, l’École Active de Marrakech, l’école Benabdallah…


Le jardin Bio Aromatique de l’Ourika 

Le jardin Bio Aromatique, situé à 840 m d’altitude et à 35 km au Sud–Est de Marrakech dans la vallée de l’Ourika a pour mission de sensibiliser ses visiteurs et les habitants de la région à la préservation de notre environnement, ainsi que de faire découvrir la Phytothérapie et à l’Aromathérapie à travers plusieurs ateliers qui nous réconcilient avec nos 5 sens.


Terre d’Eveil 

Ouvert aux enfants comme aux adultes, ce centre holistique du bien-être, Terre d'Eveil, propose de nombreux ateliers pour apprendre à faire soi même ses cosmétiques, ses produits ménagers, son potager… Ainsi que des ateliers bien-être tout au long de l’année : yoga, méditation, reiki, réflexologie…