Lieu

Le Baan Thaï invite au voyage

Par:  

BIEN-ETRE Le Baan Thaï Institut de Marrakech l’avait annoncé, son espace s’est agrandi pour répondre à une demande toujours plus forte d’une clientèle férue de Thaï Massage. Aujourd’hui, le centre vient d’accueillir deux nouvelles thérapeutes diplômées, tout droit venues de Bangkok.

Ces deux spécialistes du célèbre massage thaïlandais viennent d'atterrir à Marrakech. Recrutées par la propriétaire de l’institut, Brigitte Loudet, elles ont travaillé dans de grands spas en Indonésie, à Dubaï et en Corée. Elles viennent compléter l’équipe de trois thérapeutes thaïlandaises déjà en place. Ici, vous êtes sûr de vous offrir ce qu’il se fait de mieux en la matière, dans une ambiance d'une grande sérenité. Dans les nouveaux espaces ouverts, il est possible de partager les soins de l’Asie en amoureux, dans l’une des baignoires de balnéothérapie, réservée aux couples, avant de rejoindre une cabine de massage duo. Sur la terrasse, on savoure une infusion, plongé dans le jacuzzi, en visionnant un film sur la Thaïlande.

Thann, la gamme phare de l’aromathérapie made in Thaïlande, est distribuée au Maroc par l’institut en exclusivité. Les produits sont utilisés dans le cadre des soins proposés, mais aussi disponibles à la vente. Les bougies, les huiles essentielles, ou encore la ligne de bain, vous permettront de revivre à la maison, l’ambiance et les bienfaits des soins prodigués par le Baan Thaï institut. Des collections aux noms exotiques, comme oriental essence, aromatic wood, sea foam, ou encore shiso collection et rice collection, pour les soins du visage.

De retour de son prochain voyage en Thaïlande, Brigitte vous proposera de découvrir des objets de l'artisanat thaïlandais, qui feront d'excellentes idées cadeaux de fin d’année.

Au cours du premier trimestre 2013, le Baan Thaï institut ouvrira ses portes à Casablanca. Les habitants de la capitale économique du Maroc pourront eux aussi goûter aux joies du Thaï Massage. Mais attention, de l’avis de tous, de ce voyage en Asie, personne ne veut rentrer ...

Texte Stéphanie Jacob
Photos Baan Thaï Institut