Lieu, À savoir

Lac Lalla Takerkoust : Un lieu atypique à l’histoire surprenante

Par: Elisa FOURT  

TOURISME Destination privilégiée de l’été pour tous les Marrakchis, cette étendue d’eau artificielle (créée grâce à un barrage mis en place il y a moins d’un siècle) offre la possibilité d’échapper, le temps d’une journée ou d’un week-end, à la chaleur caniculaire de la ville rouge.

A une demi-heure de Marrakech, un long lac s’étend au milieu de la plaine. Les habitants de la ville impériale s’y réfugient très souvent le dimanche, pour partager un pique-nique en famille et faire un plongeon dans l’eau pour se rafraîchir. Car le lac Lalla Takerkoust offre avant tout, la seule chose manquante à Marrakech : la mer. Un panorama unique entoure cette étendue d’eau où chacun vient, au choix, s’amuser ou se détendre. Cependant, peu de personnes connaissent l’histoire du lieu où ils se trouvent.

Entre légendes et croyances, Lalla Takerkoust représente, de part l’originalité de son histoire, un espace unique en son genre. D’abord nommé « Cavagnac » à l’époque du protectorat français, le barrage (tout comme le lac) a ensuite pris le nom de Lalla Takerkoust, qui est selon les habitants, la sainte protectrice du lieu, où elle est d’ailleurs enterrée. Mais cette appellation désigne aussi un point d’eau en amont de la montagne, que les gens assimilent à un passage du Coran, celui des 7 dormants de la Sourate  XVIII de la Caverne (« Al Kahf »). Ce passage raconte notamment l’histoire de jeunes chrétiens d’Ephèse que Dieu plongea dans un sommeil mystique après qu’ils eurent été emmurés dans une caverne par leurs persécuteurs païens. Ce récit a, par la suite, donné lieu à de nombreuses interprétations populaires. En effet, à Amizmiz, se trouvent 7 tombes alignées non loin de la source de Lalla Takerkoust, connue pour ses effets thérapeutiques : des malades viennent parfois s’y faire mordiller les pieds enduits de pain, par des tortues d’eau.

Le plein d'activités 
Mais si l’histoire du lieu est riche, les activités praticables sur place le sont tout autant. En effet, si beaucoup s’y réfugient pour se baigner et profiter de la beauté des lieux (le lac offre une vue imprenable sur les montagnes de l’Atlas se reflétant sur l’eau illuminée par les reflets du soleil), un séjour au lac Lalla Takerkoust est plein de possibilités. Les amateurs de farniente peuvent se relaxer sur la rive bordant l’étendue d’eau, en se prélassant au soleil. Pour les sportifs, il est possible d’y faire du pédalo, de la planche à voile, de la barque ou encore du canoë kayak pour un prix abordable. Si vous êtes plutôt du type à vouloir explorer les environs, de nombreuses excursions sont organisées dans les campagnes alentours et il est possible de louer des quads ou des motos. Enfin, pour les adeptes d’éco-tourisme, rien ne vaut une bonne promenade à la découverte de la nature environnante ou une séance de pêche à la carpe. L’ennui n’a donc pas sa place au lac Lalla Takerkoust : tout est fait pour que chacun y trouve son compte et profite de son temps loin de l’activité et de la chaleur de la ville.

Autour du lac, plusieurs petits établissements offrent de quoi se restaurer. Au menu : plats typiques et succulents thés à la menthe. Le lieu est aussi propice au pique-nique avec ses nombreuses pistes offrant une vue imprenable sur ce petit coin de paradis. Et pour ceux qui souhaiteraient étendre leur séjour, il est aussi possible de dormir sur place dans l’une des auberges ou maisons d’hôtes présentes dans les environs. Il faut avouer que l’idée est tentante : comment quitter cet espace magnifique aux possibilités multiples ?

Texte : Elisa F.
Photo : DR