À savoir

La Gastronomie française prend ses quartiers à Marrakech

Par: Majda FADILI  

EVENEMENT Le jeudi 19 mars dernier, le monde entier célébrait la cuisine française grâce à l’événement “Goût de France / Good France”. Cette initiative orchestrée par le chef étoilé Alain Ducasse, a connu la participation de plus de 1.000 chefs sur les 5 continents. À cette occasion, la rédaction de Made in Marrakech n’a pas pu résister à l’appel des délices du Pays des Lumières en allant déguster les menus proposés par deux des établissements sélectionnés à Marrakech : le M Restaurant Lounge et le restaurant Gastronomique ES Saadi.

Le M Restaurant Lounge
Ce jeudi 19 mars, nous avons rendez-vous au restaurant du Palais Mehdi pour la première édition de “Good / Goût de France”, un évènement international qui a pour but de promouvoir la gastronomie française à travers le monde. Le chef Ayyoud Elouadi a composé un menu qui, sur le papier, nous fait déjà saliver. Après un petit apéritif, nous passons à table pour déguster les différents mets.
Le repas débute avec un foie gras mariné et ses pommes de terres fumées, avant de se poursuivre avec du poisson : un turbot dont le goût est rehaussé par l’huile d’argan et une lotte accompagnée de poireaux et de salicornes. Très rapidement, nous constatons que la jeunesse du chef se ressent dans ses compositions. Il propose des mélanges innovants et insiste sur la présentation de ses plats.

Le dîner continue avec un filet de boeuf et sa sauce aux anchois, suivi d'un morceaux de brie garnie de safran et de miel. Ce moment de bonheur gustatif se clôture avec un dessert préparé autour de la carotte. Un choix surprenant mais délicieux qui résume à lui seul, l’état d’esprit de ce chef.
Pour une première, Ayyoub a réussi à sublimer la gastronomie française et possède un très bel avenir derrière les fourneaux.

Le Restaurant Gastronomique ES Saadi 
Avec une carte axée sur les grands classiques de la brasserie française, le Restaurant Gastronomique ES Saadi est bien placé pour promouvoir le terroir hexagonal. Une fois installés à notre table, nous ne tardons pas à apprécier le décor raffiné et les notes enlaçantes du violoniste, un moment exquis marquant le début de notre parenthèse enchantée. “Un menu mêlant les saveurs d’ici et d’ailleurs”, c’est ainsi que le chef Arnaud Boissier définit son menu concocté à cette occasion, un mélange réussi dès l’entrée ! Le fondant de la tomate confite au chèvre d’Essaouira et sa tuile au parmesan est un vrai régal qui sera couronné par un savoureux consommé de volaille aux cèpes.

Les papilles éveillées, nous passons au plat. Un Saint-Pierre à la fleur de sel de Oualidia, agrémenté d’une barigoule de légumes à la coriandre. Après le poisson, place à la viande avec une tendre noisette d’agneau en croûte de noix et un cromesquis de pieds, accompagnés de trompettes de la mort et d’une courge fondante parfumée. Que serait un repas français sans fromage ? Nous fûmes exaucés avec les délicieuses briouates au roquefort.

Le dessert vient sonner le glas du dîner tout en comblant notre côté gourmand avec le traditionnel soufflé au chocolat.
Arnaud Boissier a réussi son pari en nous plongeant dans le terroir français tout en gardant cette touche locale qui fait toute l’originalité du menu.

Questions aux chefs
Made in Marrakech : Comment avez-vous été sélectionné ?

Ayyoub Elouadi : J’ai été contacté par le Consulat Français pour cet évènement “Good / Goût de France”. Ensuite, j’ai soumis mon menu à l’association Alain Ducasse qui l’a retenu. C’est pour moi une grande fierté de participer à ce rendez-vous gastronomique.

Arnaud Boissier : Suite à notre présélection par l’Ambassade de France, j’ai imaginé en décembre dernier, un menu en prenant en compte les critères exigés par le comité de l’événement “Goût de France / Good France”.

MIM : Comment s’est déroulé l’élaboration de votre menu ?
A.E : Je cuisine à l’instinct, au feeling. C’est la première fois que je concocte ses différentes recettes. Ce que j’aime le plus dans la cuisine, c’est associer des ingrédients qui au premier abord ne sont pas fait pour aller ensemble comme le filet de boeuf et sa sauce aux anchois. D’après les retours que j’ai eu, les clients étaient contents de mes choix et pour moi c’est le plus important car la cuisine c’est avant tout un moment de partage.

A.B : Je suis passionné par mon métier et les challenges aiguise mon imagination et ma créativité. J’ai pris comme point de départ la carte que je propose habituellement et qui est imprégnée de la tradition française. J’ai pu la retravailler en y intégrant les éléments imposés.

Photos : M Restaurant Lounge