Lieu

Il était une fois l’Église des Saints Martyrs

Par: Majda FADILI  

HISTOIRE Située dans le quartier de Guéliz, l’église catholique des Saints Martyrs demeure, depuis sa création, un exemple de tolérance inter-religieuse. Made in Marrakech a mené quelques recherches pour vous livrer l’histoire de ce lieu de culte, qui fait partie intégrante du patrimoine de la ville ocre.

L’Église des Saint Martyrs a été construite en 1928, près du Camp Mangin, par l'architecte et urbaniste français Henri Prost, sollicité par le maréchal Lyautey pour diriger les services d'architecture du Protectorat au Maroc. En ce qui concerne le nom de l’église, elle fût baptisée ainsi en hommage aux cinq frères franciscains, Bérard, Pierre, Othon, Adjutus et Accurse, morts à Marrakech le 16 janvier 1220.

L’art de la simplicité
L’Église des Saints Martyrs présente une architecture sobre, enjolivée par une imposante fresque sensée représenter le christ pantocrator (un Christ en gloire en opposition à l’image du Christ souffrant la Passion sur la Croix). L’oeuvre murale a été réalisée, en 1951, par le frère bénédictin André Bouton et Jacques Bouton, diplômé des Arts décoratifs de Paris, elle a également fait l’objet d’une restauration par l’artiste portugais Carles Arola. La croix suspendue est une fidèle réplique du Crucifix bysantin, elle a été peinte par G. Puvilland et accrochée, en 1971, dans le choeur de l'Église des Saints Martyrs.

Depuis quelques années, la paroisse côtoie la mosquée de la même rue, renforçant ainsi l’esprit du vivre ensemble. Aujourd’hui, elle est fréquentée par une communauté catholique composée en majorité d’étudiants subsahariens et d'expatriés anglophones et francophones. L’Église des Saints Martyrs fait également de la solidarité une de ses priorités grâce à une action caritative nommée Caritas qui vient en aide aux plus démunis.

Photos : DR