Culture

Il était une fois la Tanjia

Par: Christophe MADBOUH  

GASTRONOMIE Quand les Marrakchis se mettent aux fourneaux on en fait tout un plat. Et c’est tant mieux, car c’est vraiment délicieux. Entre mythes et légendes, bienvenue dans le monde savoureux de la Tanjia, plat emblématique de la bouillonnante cité.

Conteurs nés, les hommes de Marrakech ont su faire du seul plat qu’ils consentent officiellement à préparer, un trésor de saveurs et d’anecdotes. Car il s’en raconte des choses sur l’origine de la Tanjia. Tout à notre bonheur de laisser planer le doux fumet de mystère qui entoure ce plat, nous pourrions résumer la situation ainsi : quand un homme en bisbille avec son épouse ou bien encore des travailleurs pressés par le temps décident de cuisiner, ça ne plaisante plus. Ils jettent de la viande avec moult épices dans une jarre en terre qu’ils prennent soin de refermer. Direction le hammam du coin où ils demandent à profiter des braises pour faire cuire lentement leur préparation. Puis, ils laissent passer huit heures et reviennent chercher le tout. Ainsi serait née la Tanjia dont voici la recette la plus traditionnelle.

Recette pour quatre personnes

1,5 kg de jarret de bœuf

1 citron confit

½ verre d’huile d’olive

½ verre d’huile

1 cuillère à soupe de cumin

1 cuillère à soupe de curcuma

4 gousses d’ail écrasées

4 gousses d’ail entières

1 cuillère à café de smen (beurre rance)

1 cuillère à café de ras al hanout

½ cuillère à café de safran pur

½ cuillère à café de sel

1 verre d’eau (300ml)

Dans un récipient, mélangez les ingrédients et laissez mariner 15 minutes. Mettez le tout dans la jarre en terre et ajoutez l’eau. Couvrez avec du papier aluminium, ficelez et mettez au four à feu très doux entre trois et cinq heures.


Nos meilleures adresses pour déguster une délicieuse Tanjia.

Pour celles qui n’auraient pas d’homme sous la main pour préparer une Tanjia et ceux qui auraient une envie furieuse d’en manger une sans attendre, voici trois bonnes adresses pour se mettre à table illico presto.

Le Tanji Bar

Le Tanji Bar, situé à côté de la place Jemaa El Fna, est le bistrot du Riad Monceau dédié au plus iconique des plats Marrakchis. Vous pourrez y goûter, dans un cadre très”Village New-Yorkais”, une Tanjia traditionnelle tout comme une version bistrotière cuisinée au Médaillon rouge. Une recette unique qui est le plat signature du lieu.

Le Café Clock

Le café Clock, situé dans la médina, porte lui aussi un soin tout particulier à la préparation de ce plat. En effet, il vous faudra le commander au moins quarante-huit heures à l’avance si vous voulez en partager un avec vos amis sur le toit terrasse de ce très sympathique spot.

Chez Lamine

C’est dans le souk Ableuh, près de la place Jemaa El Fna, que vous pourrez vous régaler de la Tanjia préparée par Lamine et son équipe. Celle-ci est cuisinée dans la plus pure tradition pour un résultat très réussi.


Pour conclure cet appétissant article, si vous ne deviez retenir qu’une seule chose au sujet de ce must de l’art culinaire marocain, c’est que bien plus que son origine, bien plus que sa recette, la force de ce savoureux plat réside dans l’inoxydable élan de convivialité qu’il procure. La Tanjia, est une dédicace éternelle à l’amitié et au partage. Nos charmants messieurs ne pouvaient créer meilleure recette, pour incarner à tout jamais, la légendaire hospitalité des gens de Marrakech.


Photos : DR