People, Culture

FIFM 2011 : Une édition aboutie !

Par: Julien ANTINOFF  

FESTIVAL Dernier volet de notre série consacrée aux grands moments du Festival International du Film de Marrakech. Intéressons-nous à la dernière édition, celle de 2011, qui a vu le film Out Of Bounds remporter l’Étoile d’Or, remise par le jury d’Émir Kusturica. Autre moment fort, la venue de la star hindie Shah Rukh Khan !

Ce onzième Festival International du Film de Marrakech (FIFM) s’ouvre en fanfare. Dès le premier soir, les organisateurs ont souhaité rendre hommage à l’acteur Shah Rukh Khan. Considéré comme un demi-dieu dans son pays, il n’en est pas moins adulé au Maroc. Au Palais des Congrès, la foule est en délire, prête à l’accueillir triomphalement. Très sympathique, le comédien passe de nombreuses minutes sur l’avenue Mohamed VI à serrer des mains et signer des autographes. Il reçoit, ensuite, son trophée d’honneur avant de se rendre place Jemaa El Fna où là encore le public marocain lui réserve une véritable ovation. Au Palais des Congrès, la cérémonie d’ouverture se poursuit avec la présentation du jury. La présidence a été confiée au réalisateur serbe Émir Kusturica. Il est entouré des actrices, Jessica Chastain, Leïla Hatami, et Maya Sansa. Sans oublier les réalisateurs Nicole Garcia, Aparna Sen, Radu Mihaileanu, Abdelkader Lagtaa et Brillante Ma.Mendoza. Le film d’ouverture est marocain : L’Amante du Rif de Narjiss Nejjar. Cette première soirée réussie donne le ton de neuf jours de cinéma ! 

Un festival complet
Le FIFM, ce n’est pas seulement des projections de films. Cette année, comme depuis deux ans, les organisateurs ont planifié des masterclass avec des grands réalisateurs du Septième Art : Terry Gilliam, Nuri Bilge Ceylan, Marco Bellocchio, Jean-Jacques Annaud, Roland Joffé. Ces moments d’échange entre le cinéaste et le public sont très appréciés des festivaliers. Autre grand moment, les hommages rendus à des personnalités des salles obscures. Précédemment évoqué, Shah Rukh Khan a été le premier, en 2011, à recevoir les honneurs du FIFM. Suivront le réalisateur britannique du film Brazil, Terry Gilliam, le comédien marocain Mohamed Bastaoui, l’acteur français Roschdy Zem, le metteur en scène italien Marco Bellocchio. Enfin, Forest Whitaker sera la dernière personne honorée par le festival lors de cette onzième édition. Comme chaque année, une cinématographie est aussi mise en avant, pour cette édition, le cinéma mexicain est invité d’honneur. De nombreux films sont programmés durant le FIFM et une soirée spéciale lui est consacré. 

Pendant ces neuf jours dédiés au cinéma, ce sont 83 films représentant 21 pays qui sont programmés. La compétition officielle présente 15 longs métrages de nationalités différentes. Depuis 2010, le concours Cinécoles récompense un court métrage réalisé par un étudiant marocain en école de cinéma. Présidé par Sigourney Weaver, le jury a attribué le prix à Mohamed Aouad pour L’arroseur

Le festival se termine, comme il a débuté, avec la projection d’un film marocain, Death For Sale de Faouzi Bensaidi. 

Texte Julien Antinoff

Photo DR

À lire aussi Ce qu'il faut savoir sur le FIFM 2012.