À savoir

ANAPEC Marrakech: Promotion de l'emploi

Par: Dev WEB2  

SOCIETE L'Agence nationale pour la promotion de l'emploi et des compétences (Anapec) joue un rôle important dans l'atténuation des pressions exercées sur le marché de l'emploi, a souligné samedi à Marrakech, le ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle, Jamal Rhmani.

Dans une allocution lue en son nom par Mimoune Bentaleb, inspecteur général de l'Emploi au ministère de l'Emploi, à l'occasion de la tenue par l'Anapec, de sa 5e Convention annuelle sous le signe « Qualité oblige », M. Rhmani a indiqué que cette instance se veut un acteur principal et dynamique dans la plupart des chantiers économiques et sociaux ainsi que dans les différents programmes structurants.

Et de poursuivre que ce rôle est dû au fait que cette agence a mis en application le premier plan de développement pour la période 2006-2008, à la lumière duquel il a été procédé à l'élaboration d'un second plan de développement (2009-2012) en cours de réalisation.

M. Rhmani a fait savoir, dans ce sens, que ce plan s'articule autour de plusieurs axes dont la promotion de l'auto-emploi, l'encouragement de l'ouverture sur l'environnement, le soutien à la dynamique régionale et sectorielle et la modernisation de la gestion et de la mobilisation des ressources humaines.

La situation du marché de l'emploi au Maroc a connu, ces dernières années, une amélioration notamment pour ce qui est du recul du taux de chômage (-10%), la réduction du volume des sans emplois et du développement des occasions d'emploi et ce, en dépit de la récession que connaît l'économie mondiale, a ajouté le ministre.

M. Rhmani a, par ailleurs, annoncé que son Département projette de mettre en place un système moderne, en partenariat avec les délégations de l'emploi, en vue de maîtriser les questions liées à la perte d'emploi provisoire et technique, appelant, dans ce contexte, les cadres de l'Anapec à accorder à cette question un intérêt particulier notamment à la lumière de la conjoncture économique actuelle.

Au sujet de la qualité, M. Rhmani a mis en exergue les réalisations accomplies dans ce domaine dans le cadre du premier plan de développement, lequel a permis à l'Anapec de fournir des prestations de service de qualité, appelant l'ensemble des cadres de cette institutions à déployer davantage d'efforts en vue de relever les défis lié à la qualité et à l'amélioration du rendement, et ce, en favorisant le professionnalisme.

De son côté, le directeur général de l'Anapec, Kamal Hafid a passé en revue les grandes lignes du second plan de développement de l'Anapec qui constitue une feuille de route à moyen et long terme à même de relever les défis liés à l'emploi et de gagner le pari du développement socio- économique escompté.

Après avoir mis l'accent sur le développement des moyens d'action de l'qui vont lui permettre de consolider son efficacité et son efficience, M. Hafid a indiqué que cette institution a décidé d'adopter une approche régionale en matière de gestion notamment pour ce qui est de la concrétisation de la contractualisation autour des objectifs en fonction des régions.