Tourisme et voyage, Lieu

10 sites d'exception qui vont vous donner envie de (re)venir à Marrakech

Par: Camille CHATAIGNIER  

TOP 10 La Ménara, le palais de la Bahia, les tombeaux Saadiens, la place Jemaa el Fna, la Koutoubia ou encore le jardin Majorelle, Marrakech est une ville réputée pour son patrimoine architectural et ses sites d’exception. Alors si son doux climat ne vous avait pas encore convaincu, voici dix monuments et sites qui vous donneront envie de venir ou revenir visiter la cité ocre.

1. La Menara
Construite au XIIème siècle, la Ménara est un lieu de promenade pour les amoureux de la nature et surtout l’un des lieux les plus visités de Marrakech. Son petit pavillon de style Saâdien est érigé devant un bassin permettant l’irrigation de l’oliveraie. L’eau du lac reflète non seulement le Menzeh, la toiture pyramidale ornée de tuiles vertes du bâtiment mais également les cimes enneigées de l’Atlas. Un magnifique spectacle, surtout au coucher du soleil.

2. La place Jemaa el Fna
Nous ne pouvions passer à côté de la place Jemaa el Fna, centre névralgique de la ville. On y trouve de nombreux commerces et échoppes ainsi que quelques surprises comme des acrobates, musiciens, danseurs, conteurs, charmeurs de serpents... La nuit, la place se transforme. Des dizaines de restaurants ambulants s’installent pour régaler la foule de toutes les spécialités locales. Jemaa el Fna est un lieu de passage obligé pour les touristes comme pour les locaux.

3. Le Jardin Majorelle
Créé il y a plus de 85 ans, le Jardin Majorelle est l’oeuvre du peintre français Jacques Majorelle. Passionné de voyages, il tombe amoureux de Marrakech et décide d’y faire construire sa maison autour de laquelle, il aménage durant plus de quarante ans, un jardin. On peut aujourd’hui, déambuler dans les allées ombragées de cet espace botanique, au milieu d’arbres et de plantes exotiques venus des quatres coins du monde ou longer ses chemins d’eau. Une balade apaisante et très colorée !

4. Les jardins de l’Agdal
Créés au XIIème siècle, les jardins de l’Agdal sont les plus anciens de Marrakech. Plus qu’un jardin dédié à la promenade, il se veut un lieu de plaisir et de contemplation. D’inspiration andalouse, il abrite derrière ses remparts ocres, de nombreux petits pavillons ainsi qu’un grand verger de plusieurs hectares. On peut donc y apprécier des orangers, grenadiers, oliviers ou abricotiers et y sentir l’odeur enivrante des rosiers en fleurs.

5. Le Palais de la Bahia
Cette immense bâtisse située dans la médina a été construite il y a près de deux siècles par un père et son fils, tous deux grands vizirs, et montre tout le savoir-faire des artisans de l’époque. Zellige, marbre, céramique, gravures… on y retrouve la dextérité des artisans de toute l’Afrique du Nord mais aussi de l’Andalousie. On peut y découvrir l’ancien harem, les cours, le patio et ses fontaines ainsi que les jardins andalous arborés. Une partie du Palais de la Bahia est actuellement occupée par le ministère marocain des affaires culturelles.

6. Les souks
Bien sûr, ce n’est pas un site architectural à proprement parler, mais les souks participent grandement à la beauté et à la richesse de Marrakech. Situés entre la place Jemaa el Fna et la médersa Ben-Youssef, les souks regorgent d’objets artisanaux et insolites. Les habitants viennent y faire leurs emplettes et les touristes adorent s’y perdre dans les allées. Un seul danger, craquer pour de nombreux objets et spécialités locales. 

7. Le Palais el Badii
Le Palais el Badii, qui signifie le "Palais de l’incomparable", fut édifié de 1578 à 1603 et compte exactement 360 pièces ! À l’époque, il était considéré comme l’un des plus majestueux palais de tout le Royaume et les fêtes et cérémonies royales y étaient célébrées. Aujourd’hui, il ne reste plus grand chose de cette splendeur car un sultan déroba toutes ses richesses en 1696 pour fonder la ville de Meknès. Le Palais reprend cependant vie lors d’expositions éphémères ou pour des festivals puisque des événements y sont organisés. 

8. La Koutoubia
La Koutoubia est un chef-d’oeuvre architectural qui a traversé les générations, elle est devenu l’un des emblème de la ville. Cet édifice religieux a vu le jour en 1120 et s’inscrit parfaitement dans l’esprit architectural de la dynastie des Almohades qui alliait simplicité et ascèse. La Koutoubia renferme l’une des plus grandes salles de prière du continent avec une capacité d’accueil de 20.000 personnes et son minaret de 77 mètres est visible des quatre coins de la ville.

9. Les tombeaux Saâdiens
Les tombeaux Saâdiens, sont un des seuls vestiges restant de la dynastie saâdienne. Il a même été entièrement muré et oublié jusqu’en 1917 afin de faire disparaître toute trace de cette dynastie qui a régné entre 1524 et 1659. Dernière demeure du prince Mohamed Cheikh, de sa femme Lalla Messaouda, de leur fils Ahmed el Mansour et de ses trois successeurs, cette nécropole royale est aujourd’hui ouverte au grand public.

10. Bab Agnaou
Entrée vers le quartier de la Kasbah et datant du XIIème siècle, Bab Agnaou est l’une des plus belles portes de la médina de Marrakech. Construite en pierre des carrières de Guéliz, elle est décorée de quatre arcs aux différents motifs et comportait autrefois deux tours d’où la porte tire son nom, puisqu’il signifie “porte du bélier sans cornes”. On peut y admirer une frise où figure un verset du coran écrit en écriture coufique. C’est l’une des singularité de cette porte puisque cette calligraphie arabe est née dans la ville de Koufa, en Irak. 

 

Photos : DR